A+ A-

L'événement en détail

Exposition, ETE_expos, ETE_nimesCabinet de curiosités, hommage à Bauquier - Du 19 mai au 31 décembremercredi 19 mai 2021
Cabinet de curiosités, hommage à Bauquier - Du 19 mai au 31 décembre

Le Musée du Vieux Nîmes, installé dans l’ancien Palais épiscopal, fête le centenaire de son ouverture au public en 1921. Pour cette célébration, deux expositions permettent de retracer l’histoire de l’institution et l’action de son fondateur, et mettent en lumière la richesse de ses collections. 

La première de ces expositions est un hommage à une personnalité entreprenante et attachante, celle d’Henry Bauquier (1873-1952), fondateur et premier conservateur du musée entre 1920 et 1952. A sa prise de fonctions, Henry Bauquier rédige un règlement constitutif définissant les buts qui sont assignés au musée : « Le musée du vieux Nîmes se préoccupera surtout de réunir les documents relatifs à l’histoire administrative de la ville et du département, à ses industries particulières, à ses mœurs et ses coutumes ». Dès 1921, les collections sont riches et diversifiées : Bauquier n’a eu de cesse de solliciter son entourage proche afin de rassembler des collections, réceptionnant en décembre 1920 avec le Comité d’organisation du musée les dons des premiers souscripteurs et donateurs. Il fait lui-même partie des premiers, en offrant 35 pièces de ses collections personnelles. En 1924, l’axe de la collecte que mène Henry Bauquier est bien défini et s’organise autour de trois sections principales :  une section historique réunit de nombreux documents iconographiques concernant Nîmes et sa région ; une section industrielle autour d’une collection de textiles qui doit montrer le rôle essentiel que la fabrication et le commerce des étoffes ont tenu dans les activités économiques nîmoises, du Moyen Age au début du XX° siècle ; une section dite ménagère qui est constituée de mobilier et d’un ensemble de céramiques issues de l’Uzège. Après la mort d’Henry Bauquier en 1952, le Musée du Vieux Nîmes continue son développement selon l’orientation voulue par son fondateur, tout en diversifiant et en complétant les thématiques d’origine. Tous les domaines se trouvent peu à peu représentés, traitant de la vie quotidienne, administrative, sociale, culturelle, économique, politique ou militaire de Nîmes et de sa région.

Objets insolites

C’est à cette diversité, comme à la richesse des collections que s’attache la deuxième exposition, sous le titre de « Cabinet de curiosités ». Des crocodiles, des crèches, un chat habillé en homme, un trombone à gueule de monstre, un plastron d’armure, des casques de pompier, des chaises à porteur, un télescope grégorien, de la numismatique aux plaques muletières et autres lanternes magiques et appareils photographiques, la liste des collections pourrait se décliner tel un inventaire à la Prévert, tant elles sont riches et diverses. Conçue pour en faire découvrir au grand public les multiples et singulières facettes des collections, l’exposition met ainsi plus particulièrement en exergue la présentation d’objets insolites et d’œuvres habituellement en réserves.

Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h.

en savoir plus

 

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.